Stratégie 7

Mobilisation des acteurs locaux

Engager la participation des acteurs locaux et reconnaître leurs progrès liés à la mise en œuvre

De manière générale, les plans énergétiques communautaires (PEC) sont dirigés par l’administration locale et mis en œuvre par la collectivité. L’engagement continu et efficace des acteurs locaux est primordial au succès d’un PEC. Voici une liste non exhaustive des parties prenantes dont la participation est la plus importante pour la mise en œuvre :

  • Les distributeurs d’électricité, de gaz naturel et d’énergie thermique
  • Le secteur immobilier, y compris les promoteurs, les constructeurs d’habitations, les propriétaires et exploitants d’immeubles, les architectes et les agents immobiliers
  • Le gouvernement provincial ou territorial et ses agences
  • Les ONG
  • Les établissements d’enseignement
  • Les commissions scolaires
  • Les fournisseurs de carburant
  • Les chambres de commerce et les zones d’amélioration commerciale (ZAC) locales

Approches pour la mobilisation des parties prenantes

Le tableau 11 présente une liste d’approches pour la mobilisation des différentes parties prenantes. Avant de commencer, prenez en compte les points suivants :

  • Établissez des liens avec les acteurs locaux le plus tôt possible dans le processus du PEC.
  • Utilisez un langage clair et direct lorsque vous vous adressez aux parties prenantes. Si possible, utilisez la terminologie à laquelle elles sont habituées.
  • Ce n’est pas tout le monde qui appuiera le PEC. Reconnaissez les dynamiques personnelles et concentrez vos efforts sur la mobilisation d’alliés. Cela étant dit, offrez toujours à l’ensemble des acteurs la possibilité de s’informer et de participer.
  • Le PEC pourrait susciter des débats parmi les différents acteurs. Gardez à l’esprit que l’objectif général du PEC est d’améliorer la qualité de vie de l’ensemble de la collectivité. Trouvez des moyens pour que la conversation reste positive.
  • Si votre localité n’a pas encore de PEC, trouvez un moyen d’impliquer tous les acteurs dans l’élaboration de la vision du PEC et l’établissement des cibles de réduction de la consommation d’énergie et d’émissions de GES.
  • Collaborez avec les acteurs locaux pour trouver les mesures à inclure dans le PEC.

 

Tableau 11 – Approches pour la mobilisation des parties prenantes42

Réunions individuelles

Lorsque vous rencontrez les parties prenantes de façon individuelle, considérez les trois questions suivantes :

  • Qu’essayez-vous d’accomplir avec le PEC?
  • Qu’est-ce que l’acteur en question tente d’accomplir?
  • Où vos priorités se chevauchent-elles?

 

Mise sur pied d’un comité des parties prenantes
  • Formez un comité des parties prenantes.
  • Organisez des réunions en personne de façon régulière à toutes les étapes du processus du PEC.
  • Les réunions devraient avoir pour objectif de fournir des mises à jour, de recueillir les commentaires et de faire le suivi et le rapport des progrès de la mise en œuvre. Les réunions en personne peuvent également servir à faire l’état de la situation et identifier les possibilités d’intégration des initiatives.
  • Consultez la Stratégie 3 – Établir un modèle de gouvernance qui soutient la transition énergétique de la collectivité, pour des conseils sur la façon de former un comité formel composé d’acteurs locaux.
Ateliers et groupes de discussion
  • Allez chercher une rétroaction ciblée de la part des parties prenantes dès le début de l’élaboration des concepts, des approches et de la vision de votre PEC. Les ateliers devraient se dérouler en personne.
  • Les groupes de discussion peuvent se dérouler en personne, en téléconférence ou sur des plateformes en ligne. Explorez des outils peu coûteux et faciles à utiliser tels que Survey Monkey ou d’autres outils participatifs en ligne.
Correspondance suivie par téléphone et courriel
  • Dans certains cas, une correspondance suivie et fréquente sera nécessaire pour obtenir de l’information, des données et un engagement de la part des parties prenantes.
Présence aux réunions des parties prenantes (p. ex. les réunions d’association)
  • Participez aux réunions tenues par les parties prenantes et trouvez des occasions de leur parler du PEC et d’obtenir leur soutien. Si possible, ajoutez le PEC comme point récurrent à l’ordre du jour des réunions régulières (p. ex. les réunions d’association).
  • Tenez compte du fait que plusieurs groupes d’acteurs ne sont peut-être pas au courant des processus du PEC et qu’il faut par conséquent communiquer avec eux dès le début et souvent.
  • Assurez-vous de toujours offrir une plateforme de communication bilatérale entre les parties prenantes et l’équipe du PEC.
Charrettes
  • Servez-vous de la technique de la charrette pour faciliter l’élaboration de la vision et déterminer les mesures à envisager pour le PEC. Toutes les parties prenantes devraient participer à la définition de la vision du PEC, des cibles de réduction des émissions de GES et de la consommation d’énergie et des mesures prioritaires.
Ressources supplémentaires

 

Catégorisation des parties prenantes

Les parties prenantes auront toutes un différent niveau d’intérêt envers le PEC en fonction de leur activité principale. Pensez à catégoriser les différents acteurs avant de les approcher.

Vous pourriez les catégoriser à l’aide d’une grille en fonction de (1) leur volonté à s’engager et de (2) leur niveau d’influence en ce qui concerne la mise en œuvre du PEC. Il vaut mieux se concentrer d’abord sur les parties prenantes qui ont une grande influence sur la consommation d’énergie et les émissions de GES. La figure 5 présente un exemple de gabarit pour la catégorisation des parties prenantes.

Figure 5 – Gabarit pour la catégorisation des parties prenantes

FIGURE 5
Willingness to Engage Volonté à s’engager
High Élevée
Low Faible
Level of Influence for CEP Implementation Influence sur la mise en œuvre du PEC
High Élevée
Low Faible
It is often good practice to begin engaging stakeholders that fall within this quadrant. Le plus souvent, il vaut mieux approcher d’abord les parties prenantes qui entrent dans cette catégorie.
You can also consider engaging stakeholders that fall within this quadrant. Vous pourriez aussi envisager d’approcher les parties prenantes qui entrent dans cette catégorie.  

Il est important de prendre note des coordonnées des parties prenantes ainsi que de leurs suggestions. Vous pouvez vous servir de l’outil 4 – Grille d’analyse des parties prenantes (en anglais seulement), pour consigner vos renseignements sur les parties prenantes et souligner les raisons pour lesquelles le PEC est important pour elles.44

Cette grille d’analyse peut faciliter une mobilisation future et éviter la perte d’information à l’interne en cas de roulement ou d’attrition du personnel.

 

Les cartes énergétiques comme outil de mobilisation

Les cartes énergétiques distribuent dans l’espace des renseignements sur la consommation finale de l’énergie dans la collectivité. Elles présentent de façon visuelle les possibilités de réduction de la consommation d’énergie (p. ex. des programmes ciblés d’efficacité énergétique), de changement de modes de transport (p. ex. des projets de transport en commun), de sources d’énergie de rechange (p. ex. l’utilisation de la biomasse) et de sources d’énergie décentralisées (p. ex. les systèmes énergétiques de quartier).45

Facteurs à considérer lors de l’élaboration d’une carte énergétique :

  • Avant de dessiner une carte énergétique, examinez les objectifs généraux de votre PEC. Servez-vous de la carte énergétique pour illustrer les possibilités d’atteindre ces objectifs.
  • De nombreux détenteurs de données sur l’énergie ne peuvent fournir de données précises au niveau des lots pour des raisons de confidentialité. Cependant, il n’est souvent pas nécessaire d’avoir ces données pour faire ressortir les possibilités d’économie d’énergie dans la collectivité. Vous pourriez plutôt construire la carte à l’échelle des codes postaux. Si possible, identifiez l’intensité énergétique en fonction des types d’utilisation du territoire ou de bâtiment ou par hectare ou mètre carré.2
  • Les cartes devraient inclure les routes principales ou les bâtiments pour aider les utilisateurs à s’y retrouver.
  • Songez à créer plusieurs cartes pour illustrer la consommation d’énergie dans les secteurs du bâtiment et des transports.
  • Les cartes énergétiques peuvent être présentées aux différents groupes d’acteurs, tels que les distributeurs d’énergie, les promoteurs immobiliers et les personnes présentes pendant les charrettes, les réunions des parties prenantes, les ateliers et les groupes de discussion. Elles servent aussi à illustrer les objectifs du PEC et à recueillir des suggestions sur les mesures à y inclure.

Une mobilisation des parties prenantes adaptée à la taille et aux ressources de la collectivité

Évaluez la taille de votre collectivité, ses ressources et sa capacité à gérer les réunions. Une grande collectivité qui souhaite vivement la mise en œuvre d’un PEC peut souhaiter disposer de plusieurs comités et d’une structure pour les encadrer (p. ex. un comité communautaire qui apporte ses idées au groupe de travail du maire, qui à son tour les communique au conseil municipal). Une plus petite collectivité qui dispose de moins de ressources pour la mise en œuvre pourrait préférer se doter d’un seul comité, voire de n’avoir aucun comité et ne se réunir que de manière informelle.

Reconnaissance des progrès des acteurs locaux dans le suivi et le rapport de la mise en œuvre

La Stratégie 8 – Faire le suivi et les rapports de la mise en œuvre du PEC décrit l’importance de faire le suivi des résultats mesurables du PEC sur une base annuelle et de rendre compte de ces résultats à tous les acteurs politiques, le personnel et les parties prenantes. Même si ces progrès sont évalués par l’administration locale, les acteurs locaux peuvent donner leur apport sur ces progrès mesurables.

  • Pensez à créer une occasion formelle pour permettre aux acteurs locaux de faire part de leurs progrès mesurables.
  • Les résultats peuvent être présentés sous la forme des indicateurs de rendements clés en cours de suivi, tels que le nombre de rénovations effectuées pour améliorer l’efficacité énergétique ou la réduction du nombre de kilowattheures et de gigajoules.
  • Ils peuvent également être présentés sous forme d’anecdotes, par exemple de courtes études de cas faisant étant des réussites.
  • Une participation significative comme celle-ci peut mener à nombreuses autres occasions de renforcer la valeur du PEC.

Études de cas

Étude de cas 8

Consultation d’acteurs de la Ville de Kelowna (Colombie-Britannique)

En 2012, la Ville de Kelowna a adopté un plan d’action municipal sur le climat contenant 87 mesures à mettre en œuvre d’ici 2020. Parmi ces mesures, 59 ont été assignées à l’administration locale et 28 aux parties prenantes de la collectivité, y compris les services publics et le gouvernement provincial. Afin de s’assurer que les acteurs de la collectivité comprennent leur rôle dans la réalisation du plan, la Ville de Kelowna a fait parvenir des lettres aux organisations responsables de la mise en œuvre des mesures. Ces lettres ont permis à la Ville de Kelowna de mettre en place des mesures qui ne relèvent pas de sa compétence.82

Étude de cas 9

Consultation d’acteurs de la Ville de Markham (Ontario)

En 2014, la Ville de Markham a commencé à préparer un plan énergétique municipal (PEM), dans le cadre duquel elle a créé un groupe de travail composé de parties prenantes de la collectivité.83

Ce groupe a pour objectif d’offrir des recommandations et de la rétroaction pendant l’élaboration du PEM de Markham, y compris ce qui suit :

  • Cerner les possibilités et les solutions énergétiques afin d’accroître la production et la conservation d’énergie au niveau local
  • Définir les synergies entre les acteurs de l’industrie pour la mise en œuvre des recommandations du PEM

Le mandat du groupe de travail des parties prenantes dans le cadre du PEM se trouve ici.

La liste des participants au groupe de travail des parties prenantes dans le cadre du PEM se trouve ici.

Étude de cas 11

Consultations publiques sur la gestion de l’énergie à London (Ontario)

La Ville de London (Ontario) a consigné ses efforts de consultation publique dans un document intitulé Learning from People: A Background Document for the Community Energy Action Plan: https://www.london.ca/residents/Environment/Energy/Documents/Learning_from_People.pdf

Lors de l’élaboration de son plan d’action énergétique communautaire, la Ville de London a lancé une campagne appelée ReThink Energy London. La ville a organisé un atelier sur la stratégie énergétique de la collectivité et une table ronde sur l’environnement et l’économie afin de guider l’élaboration de son plan d’action énergétique communautaire. L’atelier comportait un exercice interactif de cartographie énergétique auquel ont participé 31 personnes issues entre autres des services publics d’électricité, de gaz naturel et de chauffage, des services internes, des comités consultatifs sur l’environnement et les transports et du gouvernement provincial. La cartographie énergétique de la ville a aidé les parties prenantes à repérer les possibilités et les risques et à générer des idées et des principes d’action en matière d’énergie dans des secteurs essentiels tels que les bâtiments, les transports et la production d’énergie à faibles émissions de carbone. Les résultats de l’atelier peuvent être consultés sur le site suivant : https://www.london.ca/residents/Environment/Climate-Change/Documents/London_FINALSummaryofWorkshop_May11.pdf

Étude de cas 12

Plan de communication du plan énergétique communautaire de la Ville de Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)

Le plan de communication du plan énergétique communautaire de la Ville de Yellowknife présente une méthode détaillée pour encourager la population à s’impliquer.86 L’idée centrale : afin de réduire les émissions de GES dans la collectivité, les citoyens et citoyennes et les commerces de Yellowknife doivent changer leurs habitudes actuelles d’utilisation d’énergie, ce qui demande une prise de conscience et un changement d’attitude et de comportement en ce qui concerne les émissions de GES. L’objectif principal du plan de communication est d’informer les résidents de Yellowknife des changements que la Ville apportera et de mettre en place des programmes de communication pour encourager la réduction continue des émissions de GES à Yellowknife.

Étude de cas 16

Suivi et compte rendu des progrès de la mise en œuvre à la Ville de Guelph (Ontario)

Les rapports sur le PEC sont coordonnés chaque année par la division de l’énergie du service de développement commercial et des affaires de la municipalité; ils sont présentés au comité de l’administration, des finances et des entreprises (formé par le conseil et composé de conseillers). Un tableau de bord affiche les progrès réalisés dans huit principales catégories d’activités et présente une description de l’état de chaque activité.

Consultez ici le plan énergétique communautaire de Guelph.

Étude de cas 17

Suivi et compte rendu de la mise en œuvre du PEC à London (Ontario)

Le plan d’action énergétique communautaire (PAEC) de la Ville de London a été adopté en 2014. En complément, la ville a produit un document d’information qui présente la méthodologie pour faire le suivi et le compte rendu de l’utilisation énergétique dans la collectivité, de même que la méthode pour réaliser des inventaires annuels de l’énergie et des émissions. Le document explique comment la Ville de London élaborera de nouveaux indicateurs de rendement clés en collaboration avec des parties prenantes, sur des sujets comme l’économie, les transports et le rendement énergétique. Les résultats des inventaires énergétiques et des émissions et d’autres indicateurs de rendement clés seront présentés dans un rapport annuel des progrès de la mise en œuvre du PAEC.90