Stratégie 6

Définition de la proposition de valeur

Définir les avantages du PEC pour les acteurs locau

Bien que les PEC soient souvent dirigés par les administrations locales, c’est la collectivité qui les met en œuvre. Il est crucial d’établir une collaboration et une coordination précoces et significatives avec les parties prenantes de la collectivité pour favoriser leur adhésion, l’appropriation du projet et leur responsabilité vis-à-vis de la mise en œuvre.

Avant de rencontrer les parties prenantes, il peut être utile de définir les avantages du PEC pour leur modèle d’entreprise. Parmi les acteurs les plus importants pour le succès du PEC, notons :

  • Les distributeurs d’électricité, de gaz naturel et d’énergie thermique
  • Le secteur immobilier (y compris les promoteurs, les constructeurs d’habitations, les propriétaires et exploitants d’immeubles, les architectes et les agents immobiliers)
  • Les gouvernements provinciaux et territoriaux
  • Les grands consommateurs d’énergie des secteurs industriel, commercial et institutionnel
  • Les ONG

La valeur de la planification énergétique communautaire pour chacun de ces acteurs est décrite dans les sous-sections suivantes.

Parmi les autres acteurs à impliquer, notons :

  • Les chambres de commerce locales
  • Les commissions scolaires
  • Les fournisseurs de carburant
  • Les consultants en ingénierie et en planification
  • Les autres administrations locales
  • Le public
  • Autres

Faire appel aux distributeurs d’énergie

En raison de leur expertise technique en gestion des infrastructures et de leur expérience dans l’exécution de programmes et la réalisation de projets, les distributeurs d’électricité, de gaz naturel et d’énergie thermique sont des partenaires essentiels pour l’élaboration et la mise en œuvre des PEC.

Les modèles d’affaires des distributeurs d’énergie sont en évolution. Parmi les facteurs qui influencent ce changement, notons entre autres :

  • La mise en place d’objectifs ambitieux de conservation
  • L’installation de compteurs intelligents dans plusieurs régions et les données et la gestion des TI qui en découlent
  • L’adoption accrue de nouvelles technologies, notamment les sources d’énergie décentralisées, les véhicules alimentés par d’autres sources d’énergie, ainsi que la présentation de politiques pour encourager leur adoption

Le tableau 9 résume la valeur ajoutée qu’un PEC peut apporter au modèle d’affaires en évolution des distributeurs d’énergie.

Tableau 9 – La proposition de valeur de la planification énergétique communautaire pour les distributeurs d’énergie

Points à considérer Valeur apportée par le PEC
  • Les distributeurs d’électricité, de gaz naturel et d’énergie thermique s’efforcent d’offrir de l’énergie aux consommateurs de la manière la plus fiable et la plus rentable possible
  • En participant au processus de planification énergétique communautaire, les distributeurs d’énergie peuvent orienter l’élaboration de programmes et de projets qui accompagnent la planification des infrastructures.
  • Cibles ambitieuses en matière de maîtrise de la demande d’énergie (MDE) ou d’économie et de gestion de la demande (EGD)
  • Le PEC vise à réduire la consommation d’énergie et les émissions de GES globales et peut donc permettre aux distributeurs d’énergie de renforcer leurs efforts de MDE ou d’EGD et d’atteindre les cibles.
  • Adoption croissante des sources d’énergie décentralisées et des véhicules alimentés par d’autres sources d’énergie devant être intégrée au réseau de distribution
  • Le processus de planification de l’énergie communautaire peut mener à des discussions sur les sources d’énergie décentralisées, la recharge des véhicules électriques, etc.
  • Données manquantes requises pour prévoir la demande
  • Les municipalités détiennent des données utiles au développement qui ne sont pas forcément accessibles aux distributeurs d’énergie. Collaborer à la planification énergétique communautaire peut donner accès à des renseignements sur l’utilisation prévue du territoire ainsi que sur les possibilités d’intégration.
  • Coordination de la planification des infrastructures
  • Les PEC ont pour objectif d’améliorer la fiabilité et la rentabilité de l’approvisionnement en énergie en intégrant les réseaux énergétiques, et donc de cadrer avec l’objectif premier des distributeurs.
  • Les distributeurs d’énergie peuvent orienter les mesures du PEC qui visent la réduction de la consommation d’énergie dans la collectivité lors des périodes de pointe
  • Les distributeurs d’énergie peuvent collaborer avec les comités de travaux publics pour harmoniser le calendrier des investissements en infrastructures, etc.

Facteurs à considérer lors des interactions avec les distributeurs d’énergie

À qui s’adresser Quand s’adresser à eux
  • Dirigeants
  • Personnel impliqué dans les processus de MDE et d’EGD
  • Personnel chargé de la planification énergétique (le cas échéant)
  • S’adresser aux dirigeants et au personnel impliqué dans les processus de MDE et d’EGD le plus tôt possible dans le processus du PEC
Pourquoi les interpeller Comment les interpeller

L’offre du PEC : 

  • Les PEC sont susceptibles de rehausser le modèle d’affaires des distributeurs d’énergie. Il faut solliciter les dirigeants à participer à des discussions stratégiques sur le PEC.
  • Le personnel de MDE et d’EGD devrait assurer la liaison entre les grands consommateurs d’énergie et l’équipe du PEC.

Demandes aux distributeurs dans le cadre du PEC :

  • Les données sur la consommation d’énergie par code postal afin de dresser des inventaires énergétiques et, le cas échéant, des cartes énergétiques36
  • Au besoin, du financement pour mettre en place le PEC, des ressources humaines ou la mise en œuvre de programmes et de projets
  • Invitez la direction à une rencontre individuelle
  • Si votre région compte de nombreux distributeurs, organisez une réunion récurrente en personne pour vous connaître les besoins, la disponibilité des données, etc.
  • Les distributeurs d’énergie entretiennent souvent des relations étroites avec les services des installations. Vous pourriez en bénéficier si vos services publics n’ont pas encore de personne-ressource pour la planification énergétique communautaire.
  • La liste de vérification du tableau 11 (de la stratégie 7) présente une série de méthodes pour entretenir les liens avec les distributeurs d’énergie.

Faire appel au secteur immobilier

Les modèles d’affaires du secteur immobilier sont en évolution. Parmi les facteurs qui influencent ce changement, notons entre autres :

  • L’évolution des préférences des acheteurs d’habitations et des entreprises. Il existe un décalage croissant entre l’offre et la forte demande de bâtiments et de logements à haute efficacité énergétique. De même, la demande pour des communautés et des quartiers denses offrant une mixité des usages est en hausse.
  • Les préoccupations grandissantes des propriétaires et exploitants d’immeubles au sujet de la part croissante des frais énergétiques sur la facture d’exploitation globale des immeubles
  • L’évolution des politiques fédérales, provinciales et territoriales en faveur de l’efficacité énergétique, de l’intégration des transports à l’aménagement du territoire et des sources d’énergie décentralisées
  • Les importantes possibilités inexploitées d’intégration des sources d’énergie décentralisées à la conception des bâtiments

 Ces changements ont des effets sur les promoteurs immobiliers, les propriétaires et exploitants d’immeubles, les architectes et les agents immobiliers. Même si certaines organisations font preuve de leadership dans des projets énergétiques communautaires, beaucoup accusent un retard. Le tableau 10 résume certaines des réalités auxquelles le secteur immobilier est confronté et présente les avantages de la participation au processus de planification énergétique communautaire pour leurs modèles d’affaires.

Tableau 10 – La proposition de valeur de la planification énergétique communautaire pour le secteur immobilier

Facteurs à considérer pour le secteur immobilier Valeur apportée par le PEC
  • Secteur axé principalement sur la construction et la vente de logements et d’espaces commerciaux aussi abordables que possible
  • Une planification énergétique communautaire efficace permet souvent de prendre en compte la réduction à long terme des frais d’exploitation des immeubles, plutôt que de se concentrer sur les coûts initiaux de construction de bâtiments écoénergétiques et de mise en place de solutions énergétiques décentralisées.
  • Demande croissante pour des habitations et des bâtiments écoénergétiques
  • Filon non exploité : les promoteurs et les constructeurs d’habitations pourraient accroître leurs ventes en améliorant le niveau d’efficacité énergétique des bâtiments neufs et existants.
  • La planification énergétique communautaire donne l’occasion aux acteurs du secteur immobilier de partager entre eux leurs meilleures pratiques.
  • Les promoteurs qui possèdent des immeubles constateront une réduction à long terme des coûts d’exploitation par pied carré d’un bâtiment en y intégrant des mesures d’efficacité énergétique et d’énergie décentralisée.
  • La planification énergétique communautaire peut être l’occasion pour les acteurs du secteur immobilier de s’informer sur les habitations écoénergétiques ou d’en augmenter les possibilités de commercialisation.37
  • Demande croissante pour des milieux de vie denses offrant une mixité des usages
  • Le processus de planification énergétique communautaire peut offrir aux promoteurs, aux constructeurs et aux exploitants de nouvelles données sur l’aménagement du territoire, les tendances en matière de transport, et les occasions à saisir dans la collectivité.
  • Nombre croissant de politiques instaurées en faveur de l’efficacité énergétique, l’intégration du transport à l’aménagement du territoire et les sources d’énergie décentralisées
  • Le processus de planification énergétique communautaire offre aux promoteurs, aux constructeurs et aux exploitants d’immeubles une plateforme où se familiariser avec les nouvelles normes, politiques et directives en matière d’efficacité énergétique.
  • Les promoteurs, les constructeurs d’habitations et les propriétaires et exploitants d’immeubles peuvent également se servir du processus de planification énergétique communautaire comme d’une occasion de présenter d’autres politiques qui viennent renforcer le PEC.38
  • Un processus de planification énergétique communautaire efficace pourrait, par exemple, trouver une façon d’accroître la flexibilité des exigences minimales de stationnement, rendant ainsi plus abordables de nouveaux projets immobiliers.

Facteurs à considérer lors des interactions avec le secteur immobilier

À qui s’adresser Quand s’adresser à eux
  • Promoteurs et constructeurs d’habitations
    • Faire la distinction entre ceux qui ont des idées innovantes et ceux aux idées plus traditionnelles
  • Propriétaires et exploitants d’immeubles
  • Cabinets d’architectes
  • Agents immobiliers
  • Envisagez de vous adresser autant à la direction qu’au personnel dirigeant et aux employés
  • Pensez à entrer en contact avec les personnes ayant une désignation d’ingénieur, d’architecte ou de planificateur
  • Dès le début du processus et régulièrement tout au long de l’élaboration et de la mise en place du PEC
Pourquoi les interpeller Comment les interpeller
  • Obtenir leur engagement à mettre en place des projets qui s’alignent sur le PEC, comme des projets d’efficacité énergétique, de sources d’énergie décentralisées et de projets qui favorisent l’intégration des transports à l’aménagement du territoire
  • La mise en place de projets de démonstration
  • Invitez les dirigeants à des rencontres individuelles.
  • La mise en place d’exigences ou d’incitatifs non prescriptifs et basés sur le rendement en matière d’efficacité des bâtiments, de sources d’énergie décentralisées et d’intégration des transports à l’aménagement du territoire permettra aux promoteurs d’intégrer des technologies rentables et adaptées au contexte à leurs projets.
  • La liste de vérification du tableau 11 (de la stratégie 7) présente une série de méthodes pour entretenir les liens avec le secteur immobilier.

Faire appel aux gouvernements provinciaux et territoriaux

Les gouvernements provinciaux et territoriaux jouent un rôle essentiel dans le processus de planification énergétique communautaire :

  • Les gouvernements provinciaux et territoriaux et leurs agences accordent de plus en plus d’importance à l’énergie et aux émissions.39 La planification énergétique communautaire permet de réaliser d’importantes économies d’énergie et réductions des GES tout en favorisant la croissance économique, et peut contribuer concrètement à l’atteinte des objectifs provinciaux et territoriaux.
  • Les dépenses en santé occupent une portion importante et croissante des budgets de la plupart des provinces et territoires; la planification énergétique communautaire peut contribuer à réduire ces coûts.
  • Ces instances encadrent aussi des politiques et des programmes susceptibles d’avoir une influence sur la planification énergétique communautaire ou qui pourraient être touchés par ce processus.
  • Les gouvernements peuvent également disposer de l’expertise technique nécessaire au développement et à la mise en place du PEC.
  • Ils possèdent possiblement de l’information sur la consommation finale d’énergie.
  • Ils peuvent détenir des données en lien avec les indicateurs de rendement clés pour suivre l’évolution de la mise en œuvre.

Facteurs à considérer lors des interactions avec les gouvernements provinciaux et territoriaux

À qui s’adresser Quand s’adresser à eux
  • Personnel de direction des ministères, notamment des domaines de l’énergie, de l’aménagement du territoire et des affaires municipales, de l’environnement et du développement économique
  • Interaction continue avec le gestionnaire ou l’employé désigné
  • Dès le début du processus et régulièrement tout au long de l’élaboration et de la mise en place du PEC
Pourquoi les interpeller Comment les interpeller

Ce dont les gouvernements provinciaux/territoriaux pourraient avoir besoin de la part des collectivités :

  • Engagement en faveur d’améliorations énergétiques en profondeur et de réductions des GES à l’échelle locale
  • Engagement en faveur de la création de conditions favorables à la mise en place de projets énergétiques dans la collectivité

Ce dont les collectivités pourraient avoir besoin de la part des gouvernements provinciaux/territoriaux :

  • Expertise technique en planification énergétique (p. ex. planification de la distribution d’énergie, des transports et autres, le cas échéant)
  • Données sur la consommation finale d’énergie
  • Données sur les indicateurs de rendement clés pour tout ce qui est suivi au niveau provincial/territorial
  • Proposition/modification de politiques visant à encourager, soutenir ou exiger la mise en place généralisée d’un PEC40
  • Faites appel à vos contacts au sein du gouvernement (provincial/territorial) et des agences gouvernementales dont le mandat est lié à l’énergie collective. Si vous ne connaissez personne, consultez le répertoire de votre gouvernement provincial/territorial.
  • La liste de vérification du tableau 11 (de la stratégie 7) présente une série de méthodes pour entretenir les liens avec le personnel au gouvernement provincial/territorial.

Faire appel aux organisations non gouvernementales

À qui s’adresser Quand s’adresser à eux

Toutes les ONG dont le mandat est lié à l’énergie collective, y compris les domaines suivants :

  • Action pour le climat;
  • Projections environnementales;
  • Autres moyens de transport;
  • Transport actif;
  • Autres
  • Pensez aux organisations qui peuvent communiquer avec des élus, des acteurs locaux et la population
  • Songez à vous adresser aux organisations ayant la capacité d’offrir du soutien à la recherche pour la mise en place du PEC (p. ex. mesurer et surveiller les effets de la mise en œuvre de certains projets énergétiques)
  • Pensez à contacter les organisations énumérées à l’annexe IV – Organismes provinciaux et territoriaux et communautés de pratique susceptibles de disposer de ressources pour appuyer les PEC
  • Dès le début du processus et régulièrement tout au long de l’élaboration et de la mise en place du PEC
Pourquoi les interpeller Comment les interpeller

Les ONG pourraient vous aider de la façon suivante :

  • Évaluer et communiquer les effets mesurables de la mise en place d’un PEC
  • Communiquer le besoin de soutien pour le PEC auprès du gouvernement provincial/territorial
  • Élaborer et mettre en place des PEC
  • Communiquer avec des élus, des acteurs locaux et la population pour faire avancer la mise en place des mesures
  • La liste de vérification du tableau 11 (de la stratégie 7) présente une série de méthodes pour entretenir les liens avec les ONG.

Faire appel à la population

La mise en place du PEC exige des citoyens et citoyennes et des entreprises qu’ils changent leurs habitudes de consommation de l’énergie. À quel moment et comment faut-il mobiliser la population, et dans quel but?

  • Bien que le PEC doive être entrepris en gardant les intérêts de la population à l’esprit, la mobilisation du public n’est peut-être pas nécessaire avant son élaboration.
  • La participation du public pourrait être plus efficace une fois les programmes élaborés, permettant ainsi de présenter aux citoyens et citoyennes et aux entreprises du matériel informatif et des appels à l’action ciblés.
  • La participation de la population est souvent plus prometteuse lorsqu’on fait des efforts pour la rejoindre plutôt que d’attendre sa réaction. Il existe de nombreuses options de rechange éprouvées aux séances de mobilisation publiques.
  • Lorsque vous communiquez avec le public, mettez l’accent sur les avantages individuels tels que les économies.
  • Utilisez du matériel attrayant, tel que des infographies et des cartes énergétiques.41
  • Allez chercher de nouvelles idées auprès des jeunes. Incitez les étudiants à devenir ambassadeurs du PEC.

Études de cas

Étude de cas 2

Mesurer l’étendue des retombées économiques à London (Ontario)

La Ville de London (Ontario) a mené une analyse économique pour mesurer les divers impacts économiques et avantages potentiels de la mise en œuvre de son plan d’action énergétique communautaire (PAEC). Les analyses, réalisées à l’interne, montrent les dépenses énergétiques de la collectivité, la proportion de ces dépenses qui ne profitent pas à l’économie locale et le potentiel de redistribution des dépenses énergétiques en fonction de la mise en œuvre de leur plan.

Pour de l’information sur la démarche et des ressources à consulter :

Étude de cas 3

Mesurer les emplois verts de la région de Durham (Ontario)

Le plan d’action de la collectivité de la région de Durham en matière de changements climatiques met en évidence les impacts environnementaux, économiques et sociaux de sa mise en œuvre. Le plan est disponible ici : Région de Durham (2012). From Vision to Action Region of Durham Community Climate Change Local Action Plan.

Étude de cas 4

Mesurer les effets des collectivités durables sur les ventes au détail locales, Ville de New York (New York)

Le service des transports de la ville de New York a créé une méthodologie pour mesurer les retombées économiques de l’amélioration des aménagements urbains et des infrastructures de transport actif sur les ventes au détail. L’étude est disponible ici : Service des transports de la ville de New York (décembre 2013). The Economic Benefits of Sustainable Streets. http://www.nyc.gov/html/dot/downloads/pdf/dot-economic-benefits-of-sustainable-streets.pdf

Étude de cas 5

Définir la proposition de valeur, Edmonton (Alberta)

La Ville d’Edmonton, en Alberta (812 000 habitants) a adopté sa stratégie de transition énergétique communautaire en avril 2015 et la politique municipale C585 connexe en août 2015.78 La stratégie, qui renouvelle et met à jour leur plan de 2001, a été approuvée à l’unanimité par le conseil municipal. Basée sur une vaste consultation citoyenne, la stratégie comprend douze actions stratégiques et un plan d’action sur huit ans contenant plus de 150 tactiques.

Il est intéressant de se pencher sur la manière dont le service du développement durable de la Ville d’Edmonton a communiqué le besoin d’une stratégie. Cette dernière a d’abord été formulée comme une stratégie de gestion des risques visant à protéger la qualité de vie à Edmonton contre les risques climatiques et énergétiques. Elle a ensuite offert une analyse de rentabilité convaincante de dix programmes implantés dans la collectivité (pour faire progresser la conservation de l’énergie, l’efficacité énergétique et l’utilisation des énergies renouvelables) qui apporteraient des retombées publiques nettes de 3,3 milliards de dollars sur 20 ans.

Étude de cas 6

Mise sur pied d’un comité du conseil à Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)

Le comité de planification énergétique communautaire a été mis sur pied par le conseil municipal le 10 septembre 2007 des suites de la conclusion du plan énergétique communautaire (PEC).79 Le comité est présidé par le maire et des représentants de toute la collectivité y siègent. Son objectif premier est de conseiller la Ville de Yellowknife pour s’assurer de la mise en œuvre du PEC et de son évolution efficace. Le comité a pour fonction de faire des comptes rendus et de formuler des recommandations au conseil municipal par l’intermédiaire du comité permanent du conseil concerné sur les progrès et l’orientation de la mise en œuvre du PEC.80

Étude de cas 7

Établissement d’un cadre de gouvernance pour la stratégie de transition énergétique de la collectivité d’Edmonton (Alberta)

Le conseil municipal d’Edmonton a formé un comité consultatif sur la transition énergétique.81 Les membres du comité ont un mandat de deux ans et s’engagent à encourager et à promouvoir la stratégie, à fournir des recommandations au conseil concernant sa mise en œuvre et à l’aider à élaborer des mesures de rendement.

Étude de cas 8

Consultation d’acteurs de la Ville de Kelowna (Colombie-Britannique)

En 2012, la Ville de Kelowna a adopté un plan d’action municipal sur le climat contenant 87 mesures à mettre en œuvre d’ici 2020. Parmi ces mesures, 59 ont été assignées à l’administration locale et 28 aux parties prenantes de la collectivité, y compris les services publics et le gouvernement provincial. Afin de s’assurer que les acteurs de la collectivité comprennent leur rôle dans la réalisation du plan, la Ville de Kelowna a fait parvenir des lettres aux organisations responsables de la mise en œuvre des mesures. Ces lettres ont permis à la Ville de Kelowna de mettre en place des mesures qui ne relèvent pas de sa compétence.82

Étude de cas 9

Consultation d’acteurs de la Ville de Markham (Ontario)

En 2014, la Ville de Markham a commencé à préparer un plan énergétique municipal (PEM), dans le cadre duquel elle a créé un groupe de travail composé de parties prenantes de la collectivité.83

Ce groupe a pour objectif d’offrir des recommandations et de la rétroaction pendant l’élaboration du PEM de Markham, y compris ce qui suit :

  • Cerner les possibilités et les solutions énergétiques afin d’accroître la production et la conservation d’énergie au niveau local
  • Définir les synergies entre les acteurs de l’industrie pour la mise en œuvre des recommandations du PEM

Le mandat du groupe de travail des parties prenantes dans le cadre du PEM se trouve ici.

La liste des participants au groupe de travail des parties prenantes dans le cadre du PEM se trouve ici.

Étude de cas 11

Consultations publiques sur la gestion de l’énergie à London (Ontario)

La Ville de London (Ontario) a consigné ses efforts de consultation publique dans un document intitulé Learning from People: A Background Document for the Community Energy Action Plan: https://www.london.ca/residents/Environment/Energy/Documents/Learning_from_People.pdf

Lors de l’élaboration de son plan d’action énergétique communautaire, la Ville de London a lancé une campagne appelée ReThink Energy London. La ville a organisé un atelier sur la stratégie énergétique de la collectivité et une table ronde sur l’environnement et l’économie afin de guider l’élaboration de son plan d’action énergétique communautaire. L’atelier comportait un exercice interactif de cartographie énergétique auquel ont participé 31 personnes issues entre autres des services publics d’électricité, de gaz naturel et de chauffage, des services internes, des comités consultatifs sur l’environnement et les transports et du gouvernement provincial. La cartographie énergétique de la ville a aidé les parties prenantes à repérer les possibilités et les risques et à générer des idées et des principes d’action en matière d’énergie dans des secteurs essentiels tels que les bâtiments, les transports et la production d’énergie à faibles émissions de carbone. Les résultats de l’atelier peuvent être consultés sur le site suivant : https://www.london.ca/residents/Environment/Climate-Change/Documents/London_FINALSummaryofWorkshop_May11.pdf

Étude de cas 12

Plan de communication du plan énergétique communautaire de la Ville de Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)

Le plan de communication du plan énergétique communautaire de la Ville de Yellowknife présente une méthode détaillée pour encourager la population à s’impliquer.86 L’idée centrale : afin de réduire les émissions de GES dans la collectivité, les citoyens et citoyennes et les commerces de Yellowknife doivent changer leurs habitudes actuelles d’utilisation d’énergie, ce qui demande une prise de conscience et un changement d’attitude et de comportement en ce qui concerne les émissions de GES. L’objectif principal du plan de communication est d’informer les résidents de Yellowknife des changements que la Ville apportera et de mettre en place des programmes de communication pour encourager la réduction continue des émissions de GES à Yellowknife.

Étude de cas 13

Fort Providence (Territoires du Nord-Ouest)

En 2007 et 2008, la collectivité de Fort Providence, aux Territoires du Nord-Ouest (735 habitants), a créé son profil énergétique en partenariat avec l’Arctic Energy Alliance.87

Cet exercice a été réalisé dans le but d’offrir à la collectivité et aux principaux décideurs un aperçu de l’utilisation de l’énergie dans la communauté.

Le profil énergétique communique une grande quantité de données, notamment la consommation d’énergie, l’utilisation finale de l’énergie, son coût et les émissions de GES associées. Comme pour toute autre collectivité qui examine la consommation et le coût de l’énergie par habitant, le profil énergétique de Fort Providence a révélé d’importantes occasions d’économiser l’énergie et d’améliorer l’efficacité au sein de la communauté.

Étude de cas 19

Solution de planification énergétique communautaire pour les petites collectivités – Éco-Ouest

Eco-Ouest, le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) et le SSD ont élaboré un programme pour fournir de l’expertise aux petites municipalités du Manitoba, de la Saskatchewan et de l’Alberta qui disposent de ressources et de capacités limitées pour développer et mettre en place un PEC. Éco-Ouest s’est associé aux municipalités rurales de chacune de ces provinces pour créer des inventaires énergétiques et d’émissions de GES et des plans d’action locale sur les changements climatiques, comme l’inventaire pour la municipalité rurale de St. Clements et les plans des municipalités rurales de Saint-Laurent et Taché. Le CDEM intègre également une perspective régionale en comparant les rendements énergétiques et les émissions des communautés voisines et en partageant les projets et les études de cas réussis.92 CDEM. (pas de date). Éco-Ouest. Extrait du site Web du CDEM : http://www.cdem.com/en/sectors/green-economy-1/eco-west

Étude de cas 20

Energy Solutions Centre du Yukon

L’Energy Solutions Centre du Yukon fait partie de la direction de l’énergie au sein du ministère de l’Énergie, des Mines et des Ressources du Yukon.

L’Energy Solutions Centre offre des services énergétiques à la communauté :

  • Renseignements techniques et incitatifs financiers pour encourager la population à utiliser des appareils et des systèmes de chauffage écoénergétiques
  • Services complets de planification énergétique, y compris des évaluations de base et des révisions de politiques énergétiques
  • Offre de formations pour renforcer les capacités techniques locales afin de mettre en œuvre les projets et les plans énergétiques communautaires
  • Participation à la sensibilisation et à l’éducation du public sur les avantages de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables en matière de santé, de sécurité, d’économie et d’environnement

Pour en savoir plus sur l’Energy Solutions Centre, visitez la page http://www.energy.gov.yk.ca/about-the-energy-branch.html