Stratégie 4

Supervision du PEC

Déterminer quel service et quel(s) membre(s) du personnel chapeauteront la mise en œuvre du PEC

Le service duquel relève le PEC peut avoir une incidence importante sur sa mise en œuvre. Par exemple, un PEC peut être conduit par le service de la planification, de l’aménagement communautaire ou du développement économique. Les PEC peuvent également être dirigés par des ONG locales ou le gouvernement provincial ou territorial.

Pensez aux questions suivantes :

  • Quel service ou quelle organisation devrait chapeauter le PEC?
  • Quel membre du personnel devrait avoir le titre de responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre du PEC?

Quel service ou quelle organisation devrait chapeauter le PEC?

Puisque la collaboration et la coordination entre les acteurs politiques, le personnel et les parties prenantes sont primordiales pour la planification énergétique communautaire, le service chargé de la supervision du PEC devrait être en mesure de communiquer et d’assurer la liaison avec chacun d’entre eux.
Le service responsable devrait être en bonne position pour communiquer l’étendue des avantages de la mise en œuvre d’un PEC sur les plans économique, sanitaire, social, de résilience et de l’environnement.
Les PEC sont souvent encadrés par le service de la planification en raison des liens très étroits entre la question énergétique et celles de la planification et de l’aménagement.
Certaines collectivités décident de faire chapeauter leur PEC par le service du développement économique en raison des liens étroits entre la croissance économique et la transition énergétique de la collectivité.
Dans certains cas, l’élaboration et la mise en œuvre du PEC peuvent très bien être dirigées par les types d’organisation suivants :
I
Une ONG locale dont le mandat est lié à la question énergétique dans la collectivité;
I
L’administration régionale, s’il y a lieu;
I
Le gouvernement provincial ou territorial, en particulier pour les communautés rurales et éloignées.

Quel membre du personnel devrait avoir le titre de responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre du PEC?

Le PEC connaîtra un meilleur succès si un membre du personnel est nommé pour superviser sa mise en œuvre et son élaboration. En l’absence d’un employé chargé du dossier, la mise en œuvre finit trop souvent par se trouver en dessous de la pile des travaux et par perdre de l’élan. Désignez quelqu’un pour s’occuper de superviser la mise en œuvre, par exemple un(e) gestionnaire de l’énergie communautaire, un(e) responsable de la planification ou un(e) agent(e) du développement économique. La personne désignée doit avoir les capacités adéquates pour chapeauter le PEC.
L’employé(e) qui occupe un poste de gestionnaire est souvent bien placé pour encadrer l’élaboration et la mise en œuvre d’un PEC, car sur le plan hiérarchique, son poste est situé à mi-chemin entre les membres de la haute direction et du conseil municipal et les membres du personnel et les acteurs qui travaillent à la mise en œuvre du plan sur le terrain. Si cela n’est pas possible, essayez de désigner une personne qui a la capacité de communiquer et assurer la liaison avec les acteurs politiques, le personnel et les parties prenantes, et qui possède certaines des connaissances, aptitudes et formations énumérées ci-dessous.

Compétences et qualifications requises pour la mise en œuvre du PEC

Connaissances et aptitudes de la personne responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre du PEC

  • Communications
  • Mobilisation des acteurs locaux et de la collectivité
  • Gestion et facilitation de projet
  • Recherche et rédaction
  • Connaissances en matière d’énergie
  • Gestion du changement
  • Leadership
  • Planification stratégique
  • Compréhension des règlements et processus de l’administration locale
  • Élaboration de politiques et de programmes
  • Pratiques en matière de développement durable
  • Analyse de données quantitatives (tableur)
  • Cartographie (logiciels de système d’information géographique)
  • Analyse de la rentabilité
  • Analyse financière et de faisabilité

Diplômes universitaires et certifications32

  • Diplôme en planification, politiques publiques, ingénierie, développement durable, sciences environnementales, gestion des ressources ou administration des affaires
  • Diplôme ou certificat en communications
  • Urbaniste agréé(e)/membre de l’Institut canadien des urbanistes
  • Ingénieur(e) agréé(e)
  • Gestionnaire de l’énergie communautaire certifié(e) (CCEM)
  • Gestionnaire de l’énergie certifié(e) (CEM)
  • Technologue en génie agréé(e)
  • Professionnel(le) accrédité(e) LEED (LEED AP)
  • Professionnel(e) en gestion de projet (PMP)

 

Envisagez l’élaboration du PEC à un niveau différent

Même si les PEC sont souvent dirigés par les administrations municipales, cela n’est pas obligatoire. L’élaboration des PEC peut se faire à différents niveaux, par exemple au niveau d’une région ou d’un quartier. Choisir d’élaborer un PEC à un autre niveau peut constituer une approche efficace si votre collectivité répond aux critères suivants :

  • You are a small community with little capacity to develop a CEP
  • You are a large community whereby a CEP may not be an effective way to meet the highly varying needs across the community
  • Elle fait partie d’une administration régionale et il pourrait être plus efficace de collaborer avec d’autres collectivités de la région.

Par où commencer?

  • Consultez l’Annexe IV – Organismes provinciaux et territoriaux susceptibles de disposer de ressources pour appuyer les PEC. De nombreuses organisations partout au Canada offrent du soutien en matière de planification énergétique communautaire et peuvent aiguiller les collectivités vers les ressources ou les contacts dont elles ont besoin pour commencer.
  • Pensez à prendre contact avec le personnel des administrations locales, régionales ou des communautés voisines, ainsi qu’avec les distributeurs d’énergie locaux, afin d’entamer des discussions sur les modèles possibles de planification énergétique communautaire.
  • Sachez que certains distributeurs d’énergie locaux ou gouvernements provinciaux ou territoriaux offrent du financement ou doublent les investissements de la collectivité pour l’élaboration et la mise en œuvre d’un PEC.
  • Tenez compte des risques associés au roulement et à l’attrition du personnel. De nombreuses collectivités font face à un haut taux de roulement du personnel, tout particulièrement les collectivités rurales et éloignées. Un haut taux de roulement peut mener à la fragmentation du processus de mise en œuvre et à la perte de relations et de connaissances organisationnelles liées à la mise en œuvre. De plus, toutes les collectivités courent le risque de voir leurs connaissances organisationnelles diminuées en raison de l’attrition du personnel.
  • Examinez les approches énumérées à la Stratégie 3 – Établir un modèle de gouvernance qui soutient la transition énergétique de la collectivité. L’objectif principal de cette stratégie est d’intégrer le PEC aux procédures de l’administration municipale, de bâtir un réseau d’ambassadeurs de projet et d’impliquer le plus d’employés possible dans le PEC.
  • Si possible, instaurez des mesures incitatives pour réduire le roulement de personnel, par exemple :
    • Offrir des occasions de perfectionnement professionnel, telles que des programmes de formations;
    • Accorder souvent une reconnaissance formelle et informelle ou des récompenses basées sur le rendement afin d’accroître le moral et la motivation du personnel;
    • Donner aux employés des occasions de s’engager dans l’organisation afin d’augmenter leur degré de satisfaction et de loyauté.
  • Parfois, les connaissances organisationnelles sont détenues par un consultant externe ayant été engagé par la collectivité pour ses services de conseil en matière de planification énergétique communautaire. Pensez à recourir aux services de consultants ou d’anciens consultants si, à l’interne, votre collectivité fait face à une perte de connaissances entourant le PEC.

Études de cas

Étude de cas 6

Mise sur pied d’un comité du conseil à Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)

Le comité de planification énergétique communautaire a été mis sur pied par le conseil municipal le 10 septembre 2007 des suites de la conclusion du plan énergétique communautaire (PEC).79 Le comité est présidé par le maire et des représentants de toute la collectivité y siègent. Son objectif premier est de conseiller la Ville de Yellowknife pour s’assurer de la mise en œuvre du PEC et de son évolution efficace. Le comité a pour fonction de faire des comptes rendus et de formuler des recommandations au conseil municipal par l’intermédiaire du comité permanent du conseil concerné sur les progrès et l’orientation de la mise en œuvre du PEC.80

Étude de cas 7

Établissement d’un cadre de gouvernance pour la stratégie de transition énergétique de la collectivité d’Edmonton (Alberta)

Le conseil municipal d’Edmonton a formé un comité consultatif sur la transition énergétique.81 Les membres du comité ont un mandat de deux ans et s’engagent à encourager et à promouvoir la stratégie, à fournir des recommandations au conseil concernant sa mise en œuvre et à l’aider à élaborer des mesures de rendement.

Étude de cas 16

Suivi et compte rendu des progrès de la mise en œuvre à la Ville de Guelph (Ontario)

Les rapports sur le PEC sont coordonnés chaque année par la division de l’énergie du service de développement commercial et des affaires de la municipalité; ils sont présentés au comité de l’administration, des finances et des entreprises (formé par le conseil et composé de conseillers). Un tableau de bord affiche les progrès réalisés dans huit principales catégories d’activités et présente une description de l’état de chaque activité.

Consultez ici le plan énergétique communautaire de Guelph.

Étude de cas 18

Efficiency One (Nouvelle-Écosse)

L’organisme Efficiency One de la Nouvelle-Écosse, anciennement connue sous le nom de Efficiency Nova Scotia, a doté de gestionnaires de l’énergie des organisations comme l’Université Cape Breton, la Régie de la santé de la capitale, l’Université Dalhousie et le Nova Scotia Community College. Ces gestionnaires aident à trouver et à coordonner des projets d’efficacité énergétique permettant de réaliser des économies substantielles. À titre d’exemple, après les six premiers mois du partenariat entre Efficiency One et la Régie de la santé de la capitale en 2012, plusieurs projets ont permis de réaliser un total de 118 000 $ d’économies par an.91

Étude de cas 19

Solution de planification énergétique communautaire pour les petites collectivités – Éco-Ouest

Eco-Ouest, le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) et le SSD ont élaboré un programme pour fournir de l’expertise aux petites municipalités du Manitoba, de la Saskatchewan et de l’Alberta qui disposent de ressources et de capacités limitées pour développer et mettre en place un PEC. Éco-Ouest s’est associé aux municipalités rurales de chacune de ces provinces pour créer des inventaires énergétiques et d’émissions de GES et des plans d’action locale sur les changements climatiques, comme l’inventaire pour la municipalité rurale de St. Clements et les plans des municipalités rurales de Saint-Laurent et Taché. Le CDEM intègre également une perspective régionale en comparant les rendements énergétiques et les émissions des communautés voisines et en partageant les projets et les études de cas réussis.92 CDEM. (pas de date). Éco-Ouest. Extrait du site Web du CDEM : http://www.cdem.com/en/sectors/green-economy-1/eco-west

Étude de cas 20

Energy Solutions Centre du Yukon

L’Energy Solutions Centre du Yukon fait partie de la direction de l’énergie au sein du ministère de l’Énergie, des Mines et des Ressources du Yukon.

L’Energy Solutions Centre offre des services énergétiques à la communauté :

  • Renseignements techniques et incitatifs financiers pour encourager la population à utiliser des appareils et des systèmes de chauffage écoénergétiques
  • Services complets de planification énergétique, y compris des évaluations de base et des révisions de politiques énergétiques
  • Offre de formations pour renforcer les capacités techniques locales afin de mettre en œuvre les projets et les plans énergétiques communautaires
  • Participation à la sensibilisation et à l’éducation du public sur les avantages de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables en matière de santé, de sécurité, d’économie et d’environnement

Pour en savoir plus sur l’Energy Solutions Centre, visitez la page http://www.energy.gov.yk.ca/about-the-energy-branch.html