Stratégie d’adaptation 11

Évaluer les progrès et continuer de s’adapter

Afin de valider et d’évaluer de façon continue les buts et objectifs préétablis par la municipalité, un examen interne régulier du plan d’adaptation de la municipalité devrait être effectué pour se pencher sur les mesures qui ont été mises en œuvre. En plus de bâtir une capacité d’action collective, l’adaptation aux changements climatiques demande de pouvoir réfléchir, apprendre et corriger le tir en fonction des connaissances et conditions en évolution. C’est ce qu’on appelle la gestion adaptative.

Gestion adaptative

Appearing in Climate Ontario’s Adaptive Management in Climate Change Adaptation, Adaptive Management is a systematic, rigorous approach for deliberately learning from management actions with the intent to improve subsequent management policy or practice.  It promotes flexible decision making that can be adjusted in the face of uncertainty as new outcomes from management actions and other events develop.  In the context of climate change, documentation and monitoring of each step and all outcomes advances the scientific understanding of climate change and informs adjustments in policy or operations as part of an iterative learning process. It is not a ‘trial by error’ process but rather learning while doing.

Institution Établissement
Arrangements Arrangements
Plan Plan
Act Mesure
Monitor Suivi
Evaluat Évaluation
Learn Apprentissage
Adjust Ajustement
Collaboration Collaboration

Suivre l’adaptation de près

En ce qui concerne l’amélioration continue, un plan stratégique devrait déjà être en place pour permettre une amélioration stratégique en fonction des progrès et des connaissances en évolution sur les risques actuels et futurs des changements climatiques et leurs implications pour le contexte changeant de la municipalité. Par ailleurs, il est important de répertorier les ressources et mesures en matière d’adaptation qui émergent à l’échelle locale et mondiale ainsi que les évolutions des politiques et règlements auxquels vous devrez peut-être vous conformer. Afin d’évaluer les progrès et l’efficacité de la planification en matière d’adaptation, il est important d’utiliser les indicateurs de rendement clés qui ont été établis pour évaluer les progrès et cerner les forces et les faiblesses.

Le plan stratégique contient les objectifs à long terme et les stratégies de l’organisation. Il doit adopter un point de vue externe solide, couvrir la plus grande partie de l’organisation et déterminer les principales cibles, mesures et ressources affectées en lien avec la survie, la valeur et la croissance de l’organisation à long terme. Un plan stratégique comprend une série de plans abordant différents aspects des responsabilités de l’organisation, tels qu’un plan de gestion des actifs, qui donne un aperçu de l’état des infrastructures matérielles de la municipalité et dresse un plan pour sa gestion à l’avenir.

Il est important de maintenir un répertoire de sources de données et d’outils d’adaptation pour vérifier les progrès, surtout parce que le suivi de l’adaptation aux changements climatiques n’en est encore qu’à ses débuts et que de nouveaux outils et ressources seront sans doute lancés. Les examens annuels des progrès des initiatives d’adaptation devraient être incorporés aux rapports de fin d’année pour s’assurer que le processus demeure une priorité, la raison étant que l’adaptation aux changements climatiques affecte plusieurs services municipaux simultanément, ce qui nécessite une approche de suivi intégrée et continue.

Évaluer les progrès

Le plan devrait refléter la vision globale et le plan stratégique de la municipalité en matière d’adaptation. Compte tenu de la vaste portée du plan d’adaptation, l’examen se déroule généralement à intervalles de cinq ans.

  • Il est crucial d’avoir une idée générale de ce qui a été réalisé et des obstacles rencontrés et de commencer à cerner les solutions possibles.
  • Le but de cette étape est d’évaluer les progrès vers l’atteinte des buts et objectifs établis par les responsables de l’adaptation en vue de réévaluer les connaissances scientifiques sur lesquelles repose l’évaluation de la vulnérabilité et des risques.
  • Il devrait idéalement résulter de cette étape une révision des connaissances scientifiques, des progrès sur la mise en œuvre, l’efficacité des mesures, la mise à jour du plan d’action et la communication des réussites.

Il est important de garder à l’esprit que le processus de suivi et de révision des progrès de l’adaptation devrait se dérouler de façon continue, à plusieurs niveaux (politique, du personnel, technique et budgétaire) et à l’intention de plusieurs groupes cibles. Par exemple, dans la publication Climate Adaptation Manual for Local Government (en anglais seulement) de l’Australian Centre of Excellence for Local Government, il est précisé que la mesure, le suivi et l’évaluation sont des composantes importantes de n’importe quel plan ou stratégie d’adaptation, car ils permettent d’évaluer leur efficacité et d’alimenter un processus continu de révision et d’amélioration. Il convient de noter que les plans d’adaptation aux changements climatiques devraient être intégrés aux plans de gestion des infrastructures urbaines essentielles et évoluer en fonction de l’évaluation des risques climatiques et des stratégies d’adaptation et des résultats du suivi.

À cette étape, il importe d’évaluer l’efficacité des mesures, surtout si elles sont fondées sur les besoins en évolution de la collectivité. Parmi les questions à poser à ce point :

  • Comment les mesures parviennent-elles à accroître ou maintenir la capacité d’adaptation des différents services de la municipalité?
  • En quoi les conditions de la municipalité ont-elles changé par rapport aux conditions de base?
  • Quel est le degré d’efficacité de l’utilisation des capacités techniques de la municipalité pour évaluer les risques et la vulnérabilité?
  • À quel point les mesures ont-elles contribué à la vision et aux objectifs de la municipalité?
  • Y a-t-il des mécanismes formels en place qui intègrent ou facilitent d’autre manière la planification de l’adaptation aux changements climatiques? Sinon, quels en ont été les obstacles?
  • Dans quelle mesure la sensibilisation aux changements climatiques et les effets prévus de ces derniers sur la municipalité ont-ils augmenté?

Le fait de lier le processus de collecte des données et de suivi à des indicateurs de rendement clés permet de relier les mesures aux effets; cela demande la mise sur pied de processus assurant que les données sont recueillies et analysées selon une méthodologie cohérente et la prise en compte des changements au sein de l’équipe d’adaptation et des autres membres du personnel au cours des années à venir.

Un exemple de grille de suivi stratégique pour le suivi et la documentation des indicateurs de rendement clés est présenté ci-dessous. Cette grille est inspirée de la stratégie 8 du projet Mise en œuvre des PEC de Quest Canada et peut servir à alimenter une base de données pour le suivi des progrès des initiatives d’adaptation.

Grille de suivi stratégique

Indicateur de rendement clé

Source des données

Mesures d’adaptation possibles

Fréquence de la collecte des données

Service ou personne responsable

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En ce qui concerne les stratégies de résilience, des normes de conception ajustées en fonction des prévisions sur les changements climatiques devraient être établies afin que les infrastructures ayant une longue durée de vie soient prêtes à résister aux contraintes futures. La gestion adaptative passe par la mise en place de stratégies pour répondre aux changements progressifs (p. ex. les changements annuels de température et de précipitation) ainsi qu’aux évènements ayant une faible probabilité, mais de grandes répercussions (p. ex. les crues côtières extrêmes exacerbées par la hausse du niveau de la mer). Ces données devraient être intégrées par le biais de mises à jour annuelles ou semestrielles de l’évaluation des risques et de la vulnérabilité, et par la suite dans la révision du plan d’adaptation lui-même. 

Études de cas

Étude de cas

La stratégie d’adaptation aux crues côtières de la Ville de Surrey

La Ville de Surrey a élaboré la Stratégie d’adaptation aux crues côtières (en anglais seulement) afin d’examiner les répercussions des changements climatiques sur ses côtes et les solutions d’adaptation à long terme qui se présentent à elle. Un aménagement du territoire et un retrait planifié en dehors des zones à haut risque sont envisagés. Cette stratégie aidera les localités côtières à devenir plus résilientes. Sur le plan de l’amélioration continue, la CFAS mobilise la participation des résidents et résidentes, des parties prenantes et de partenaires depuis 2016.

« Pour aider la Ville à gérer les incertitudes inhérentes aux changements climatiques, une approche de gestion adaptative sera utilisée. La gestion adaptative, c’est un processus de mise en œuvre de petits changements de façon progressive et flexible. Cette approche repose sur un suivi régulier et la révision de plans en fonction des connaissances actuelles disponibles plutôt que sur des travaux isolés de grande envergure. La gestion adaptative laisse ouverte la possibilité de revoir plus tard les décisions relatives aux mesures, en même temps que se développent les connaissances sur la nature des risques liés aux changements climatiques. » [trad.]